Cécile Beau

Recherches

Immiscer de légers mouvements à une végétation inerte, donner à entendre des “paysages“ muets, infiltrer une forme pour en détourner le cours… Où le son vient immerger, habiter ou décaler des espaces, des objets. Où des zones en mutation génèrent un doute quand à ce que l’on croit voir ou entendre.

Inlandsis

Dans l’angle d’un mur ou sur le sol se forment des concrétions de givre. Ces modules de glace se déploient lentement en excroissances translucides, nourrit par l’humidité ambiante. Entre minéral, animal et végétal, ces formes évolutives sont générées par des systèmes frigorifiques. Petits icebergs domestiques, ils se fondent discrètement dans l’architecture, accompagnés par le ronronnement familier de réfrigérateurs. 

ERZATS

Inspiré par le phare de Tévennec, Erzats est une interprétation plastique des récits engendrés par ce lieu atypique. L’installation générée un environnement sonore proche de celle régnant sur l’îlot au même instant. Cette composition est perturbée par une chimère numérique qui parasite l’ensemble en une atmosphère énigmatique et immatérielle.

Site internet





_