Noyau dur

Phase 1 / Recherches graphiques et conceptuelles

La contrainte majeure de ce projet est liée à sa visibilité : l’image des Verrières sera surtout reprise sur le site internet, et sera finalement moins présente à l’état imprimé. L’objectif a donc été de construire un visuel pertinent, lié à l’espace des Verrières, suffisamment fort pour qu’il puisse être très rapidement identifiable.

Plusieurs pistes nous sont parues intéressantes à étudier : ce qui est apparu comme une évidence est le lien qu’entretiennent ces résidences (et au delà, la ville de Pont-Aven), avec la lumière. La lumière de cette région est bien particulière, l’utiliser comme signe pour représenter les Verrières nous est paru logique. Nous avons donc suivi plusieurs voies, certaines géométriques et « scientifiques » (le prisme), d’autres plus diffuses et incertaines (l’ombre, les couleurs changeantes du ciel). L’idée d’avoir la possibilité de donner des contours flous à un logo nous a séduit : les Verrières ne sont pas une marque, mais bien un lieu de tous les possibles.

Une autre facette des résidences aussi évidente à travailler concerne bien sûr son architecture. Nous avons utilisé la trame des verrières comme point de départ possible, notamment à travers l’idée de fractale (qui intègre dans son concept la structure du bâtiment entier, et au delà, la ville de Pont-Aven, puis la Bretagne, etc).

Ce qui nous est apparu essentiel à montrer dans nos images, est la notion d’ouverture : en effet, les Verrières accueillent des projets très différents les uns des autres, que ce soient dans les techniques utilisées ou les concepts abordés. Il y a une grande envie de pluridisciplinarité et d’ouverture, et surtout de contemporanéité. C’est pourquoi l’idée nous est venue d’élaborer un principe visuel déclinable, en fonction des multiples utilisations du logo. Etant multiple, il symbolise lui même l’ouverture et la richesse dont font preuve les Verrières. Mais nous nous sommes aperçus de la difficulté qu’engendre ce mécanisme, au vu du manque de visibilité du logo.

Enfin, le principe d’étiquette nous est apparu comme un moyen très simple, et très efficace, de faire vivre le logo des Verrières dans plusieurs environnements différents. Nous avons testé plusieurs formes, du triangle (qui rappelle le V de Verrières) au losange, en l’associant avec des formes géométriques symbolisant le prisme (structure solide, mais aussi rappel de la lumière).

A ce propos, nous avons imaginé un système très simple s’appliquant aux éditions qui seront produites à l’issue des résidences : les livres étant construits entièrement par les artistes (donc tous très différents), nous proposons un système d’étiquettes (ou stickers), à coller directement sur l’objet, par l’artiste lui-même. Cela permettrait de préserver l’originalité de chaque livre d’artiste, mais aussi d’identifier leur source, à savoir les Verrières.

Phase 2 / Choix d’une proposition & élaboration de la charte graphique

Le logo a été élaboré selon le principe de la fractale (forme géométrique infiniment fragmentée de telle sorte que chaque échantillon, à n’importe quelle échelle, possède une apparence semblable à l’ensemble), en référence à la structure du bâtiment de l’Hôtel de Ville. Nous sommes partis du constat que les verrières de l’établissement sont composées de 4 panneaux de verre, et que l’établissement est décomposé en 4 étages… s’ensuit une réflexion basée sur l’idée d’inclusion, mais aussi d’ouverture, d’infini : les 4 ateliers font partie des Verrières (composées de 4 panneaux de verre), qui font partie du 4e étage, qui fait partie de l’établissement de l’Hôtel de Ville, qui fait partie de Pont-Aven, qui fait partie de la Bretagne, etc.

Cette idée simple nous amène à concevoir un visuel à priori sans limites, et déclinable selon le format utilisé. L’image devient alors construite avec la trame de construction des Verrières.

C’est une forme qui se déploie du haut vers le bas, de la gauche vers la droite : ceci est une règle inhérente à la forme de l’image, qui doit être appliquée sur tout document imprimé. La fractale doit donc être placée en haut à gauche de la page, se déroulant naturellement dans l’espace.

Les différents documents imprimés s’articulent sous des formats homothétiques au format A4 : A3 pour les affiches, A5 pour les documents administratifs. Cette homothétie, cette cohérence entre les divers documents imprimés renvoi à la notion d’inclusion propre à la fractale.

Le logo existe en 3 versions : noir, blanc et une couleur pantone proche du turquoise.

La charte graphique comprend les déclinaisons suivantes :

- site internet
- papeterie administrative (carte de visite, papier à en-tête, carton de note)
- dossiers d’appel à candidature
- maquette pour les éditions d’artistes
- affiches et cartons d’invitation
- signalétique
- stickers

Police utilisée pour tout texte courant : Nobile

www.noyaudur.fr