Actualité

News

mercredi 29 août 2012

08/29/2012

Exposition « Zone Autonome Mutualisée »

ÉMILIEN ADAGE, FRANÇOIS FEUTRIE, TONY REGAZZONI, SÉBASTIEN RÉMY, BI RONGRONG, CAMILLE ROUX, THORSTEN STREICHARDT, CAMILLE GIRARD + PAUL BRUNET ET LA REVUE CARGO CULTE.

Au Vivarium - Rennes
Commissariat : Ann Stouvenel
BIENNALE OFF DE RENNES





EXPOSITION
du 12 au 28 septembre 2012
de 14h à 18h au Vivarium

VERNISSAGE
le 12 septembre à 18h
au Vivarium

RÉSIDENCE HORS LES MURS
Julie Rousset et Audrey Illouz
(graphiste et critique)
en septembre et octobre

CONFÉRENCE DE SÉBASTIEN RÉMY
le 26 octobre à 17h30
à l’EESAB (école d’art) - site de Rennes

LANCEMENT DU CATALOGUE
le 26 cotobre à 20h
au Vivarium

_

ADRESSE DU VIVARIUM
ZI route de Lorient
29 rue du Manoir de Servigné - Rennes

EN PARTENARIAT AVEC :
L’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne - sites Brest, Lorient, Quimper et Rennes

AVEC LEUR SOUTIEN :
Mairie de Pont-Aven
Conseil général du Finistère
Conseil régional de Bretagne
ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bretagne
Lendroit éditions - Rennes

DOSSIER DE PRESSE :

PDF - 3.7 Mo
Télécharger le dossier de presse
(pdf - 3.7 Mo)






COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Cocon et zone de toutes les prises de risques, bureau et lieu de vie, endroit de confidentialité et espace convivial, l’atelier permet avant tout d’expérimenter. Il est paradoxalement aussi le repère où les professionnels viennent découvrir les nouvelles œuvres et peuvent en modifier le sens premier que lui a donné son créateur. Alors que la mobilité est nécessaire pour certains artistes, ce lieu fixe reste un but à atteindre et est pensé comme une zone autonome permettant de poursuivre en paix des objectifs festifs et de créations.

Le Vivarium à Rennes et les Verrières – résidences-ateliers de Pont-Aven mutualisent leurs moyens pour réaliser cette manifestation, construite à l’image d’une plateforme d’échanges.
L’exposition, présentée du 12 au 28 septembre 2012, rassemble les œuvres des artistes venus créer à Pont-Aven comme à Rennes, cette année. Émilien Adage, François Feutrie, Tony Regazzoni, Sébastien Rémy, Bi Rongrong, Camille Roux, Thorsten Streichardt, Camille Girard & Paul Brunet et la Revue Cargo Culte, œuvre collective constituée de multiples de 13 artistes, exposent leurs recherches actuelles et leurs dernières productions. Julie Rousset, graphiste, et Audrey Illouz, critique d’art, sont par ailleurs invitées en résidence au Vivarium dans une mission de restitution des œuvres. Le catalogue, édité par Lendroit éditions, prend aussi une forme singulière où se mêlent les pensées et leur présentation. Ce second espace d’exposition sera visible lors de son lancement, le vendredi 26 octobre, qui clôt la manifestation.

Le titre de l’exposition se propose de répondre à Hakim Bey qui, dans son ouvrage T.A.Z. – Zone Autonome Temporaire, considère ces zones clandestines comme temporaires. En effet, dès leur médiatisation, elles se doivent de disparaître dans le but de rester en marge d’une quelconque normalisation. Dans cette quête d’autonomie, « nous recherchons des “espaces” (géographiques, sociaux-culturels, imaginaires) capables de s’épanouir en zones autonomes – et des espaces-temps durant lesquels ces zones sont relativement ouvertes, soit du fait de la négligence de l’Etat, soit qu’elles aient échappé aux arpenteurs ou pour quelqu’autre raison encore. » Par la diversité des rencontres provoquées et des structures fédérées à cette occasion, cette zone établie au Vivarium se veut être autonome mais aussi rendue publique afin de soutenir l’expérimentation comme prise de risque et la médiation d’œuvres singulières, plus que jamais nécessaires.

Ann Stouvenel

jeudi 24 mai 2012

05/24/2012

Projection du film « La copiste de Pont-Aven », le 1er juin 2012 à 19h30

Film réalisé par Valerie Bäuerlein et Martin Neef

Marine, une jeune peintre, ne fait que créer des reproductions à Pont-Aven, en France, où Gauguin a vécu et travaillé un moment. Le temps d’une journée elle peint, vend, traîne à travers la ville observant les gens et les lieux comme des tableaux. Différentes attentes lui font face mais la structure circulaire du film la conduit vers un nouveau début qui changera peut-être sa routine.

En salle des mariages de l’Hôtel de Ville de Pont-Aven

En présence des réalisateurs et suivi d’un apéritif


Valerie Bäuerlein, née en 1979, a étudié la photographie et les arts plastiques à Leipzig et depuis 2007 la direction artistique au dffb (Académie de cinéma) de Berlin. Elle vit et travaille à Berlin comme auteur et réalisateur indépendante. Ses films, ou vidéos entre cinéma et art, ont été présentés et exposés à Berlin, Leipzig, Kaufbeuren, Brest, Quimper, Hammamet.

Martin Neef, né en 1979, vit et travaille à Berlin entant que réalisateur, auteur et musicien indépendant.


Valerie Bäuerlein, born in 1979, studied Photography and Fine Arts in Leipzig and since 2007 Directing at the dffb Berlin. She lives and works in Berlin as independent author and filmmaker. Her film- and videoworks between cinema and arts were shown and exhibited, amongst others, in Berlin, Leipzig, Kaufbeuren, Brest/ F., Quimper, Hammamet. 

Martin Neef, born in 1979, lives and works in Berlin as independent filmmaker, author and musician. 

vendredi 11 mai 2012

05/11/2012

Portes ouvertesOpen studios

Les samedi 19 et dimanche 20 mai 2012

En présence des artistes invités :

François Feutrie
Tony Regazzoni
Camille Roux

Venez aussi découvrir le projet de :

Revue Cargo Culte

_

Vous êtes invités à rencontrer les artistes en résidence et à échanger sur leurs recherches et leurs productions.

Les boites d’archives de 2008 à 2012,

constituées par les artistes sur leur travail en résidence, sont mises à disposition, ainsi que les catalogues édités.

Un gouter convivial clôt les portes ouvertes, le dimanche à 16h.

Nous vous attendons dans les ateliers, au dernier étage de l’Hôtel de Ville de Pont-Aven, place centrale.
L’entrée est libre, de 11h à 18h.

jeudi 10 mai 2012

05/10/2012

Exposition « LZ 129 » - Cécile Beau / Mathieu Harel-Vivier - Shaufenster




Schaufenster est un lieu d’exposition singulier qui fait effraction dans l’espace urbain, une vitrine dans laquelle le spectateur ne peut entrer. Cécile Beau et Mathieu Harel-Vivier se saisissent de cette spécificité pour présenter une installation dont les agencements ne sont pas sans rappeler quelques ficelles et artifices utilisés dans la mise en scène d’un décor de théâtre. À y regarder de plus près, la représentation semble suspendue, atemporelle ; l’instant est figé et convoque l’ensemble des images associées au ballon, du bâtiment mobile traversant le ciel au jouet fragile, enfantin, que l’on tient à la main. L’espace cloisonné de la galerie se substitue à l’espace aérien et plonge ainsi le spectateur à l’intérieur de l’objet volant définitivement arrêté, cloué au sol !

À l’extérieur, le vent souffle comme un appel formulé en direction du spectateur. Il s’insinue également à l’intérieur et fait osciller l’enveloppe du ballon. À l’origine de cette sonorité, un mécanisme met en mouvement un grand tambour, Temps, conçu par Cécile Beau dont l’activité fait à la fois référence au temps météorologique et chronologique. Toutefois, le volume sonore ne semble pas appartenir à cet instrument dont le déplacement est quasi imperceptible. Pensée comme une invitation au voyage, l’exposition fonctionne comme la célébration d’un non-événement dépendant d’une histoire déjà écrite, celle du zeppelin LZ 129. S’il est difficile à identifier, ce dirigeable apparaît à travers deux images de la série des Intérieurs de Mathieu Harel-Vivier. La première est l’image en perspective du salon de l’appareil, dans lequel, le mobilier – signé De Groot – vidé de ses usagers côtoie au mur une cartographie où les différents trajets de l’aéronef sont tracés. La seconde accueille les passagers affairés sur la promenade et curieux du spectacle qui se déroule à l’extérieur. Le support de cette deuxième image est l’enveloppe du ballon qui vacille au contact du vent LZ 129, pièce commune des deux artistes. Derrière cette voile arrondie, Zibens de Cécile Beau est l’élément moteur de la narration. L’éclair et les brefs éclats de lumière qu’il émet soutiennent l’hypothèse de l’incendie de l’appareil par foudroiement.

Pour autant, les activités qui se déroulent à l’intérieur du dirigeable restent mystérieuses. À l’heure de nouvelles études sur le voyage aérien comme alternative économique, ce voyage auquel invite l’exposition est à l’image du fantasme de science-fiction présent dans la conscience collective.

PDF - 573 ko
Télécharger le dossier de presse
(pdf - 573 ko)

_ Liens :

Cécile Beau
Mathieu Harel-Vivier
Schaufenster

mercredi 14 décembre 2011

12/14/2011

Participation au Salon de l’édition « Papier(s) »

Papier(s)

Évènement organisé par ACB - association Art Contemporain en Bretagne.
Les 2 et 3 décembre 2011 à l’Ecole des beaux-arts de Rennes.

PDF - 56.9 ko
papiers.pdf
(pdf - 56.9 ko)





Crédit photographique : Mathieu Harel-Vivier, tous droits réservés


Céline Ahond et François-Thibaut Pencenat

Artistes invités


La maison CéFêT est une sculpture qui se plie et se déplie, elle se déplace et voyage. C’est une maison d’édition itinérante. Les habitants de maison sont les livres, les multiples, les DVD : les éditions d’artistes. Ce projet est porté par deux artistes, Céline Ahond et François-Thibaut Pencenat. La maison matérialise leur rencontre plastique entre sculpture et performance. C’est un objet qui interroge par une action vivante l’existence des éditions d’artistes.
CéFêT






mardi 6 septembre 2011

09/6/2011

Portes ouvertesOpen doors

Les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011

En présence des artistes invités

Cécile Beau
Sara Levin
Thomas Tudoux
Collectif BIP

Venez découvrir l’état des recherches et des productions des artistes invités en résidence.

Nous vous attendons dans les ateliers, au dernier étage de l’Hôtel de Ville de Pont-Aven, place centrale.
L’entrée est libre, de 11h à 18h.

Ouverture des archives

Les boites d’archives de 2009 à 2011, constituées par les artistes sur leur travail en résidence, sont mises à disposition.